9 octobre 2013

Ma première WikiPermanence

Jean-Marie Barbiche (à gauche), alias Beretjoker, et moi, alias
Etiennekd (premier plan).
Aujourd'hui, je voudrais partager mon expérience à l'extérieur pour réaliser à la « promotion neutre » de l'encyclopédie, à travers la première WikiPermanence à laquelle j'ai pu assister.

Après de nombreux échanges avec le directeur par intérim de la bibliothèque municipale de Périgueux, Jean-Marie Barbiche (alias Bertjoker sur Wikipédia), voilà le résultat de ces e-mails fructueux...

A 16 heures, après être sorti de cours une demi-heure avant, je me précipite à la bibliothèque pour rencontrer physiquement Beretjoker et converser quelques minutes avant de débuter les deux ateliers en parallèle, l'un initiant comment contribuer sur le site et l'autre plus centré sur le principe de la WikiPermanence — c'est-à-dire discuter et expliquer le fonctionnement de Wikipédia.

Plus le temps s'écoule, plus j'ajoute des détails sur le petit speech de Jean-Marie Barbiche qui avait préparé un discours précis, complété avec les guides pratiques du débutant qui avait été imprimés à l'occasion. Nous commençons au bout d'une grosse demi-heure d'échanges entre wikipédiens et (futurs) contributeurs. Je les aide aux côtés de Beretjoker durant une bonne heure. Après cela, Jean-Marie nous quitte une trentaine de minutes pour aller chercher à la gare notre invité de la soirée tant espéré : Rémi Mathis, président de Wikimedia France. Pendant ce temps-là, je suis gentiment interviewé par trois journalistes des grands journaux locaux, entre autres le Sud Ouest, la Dordogne Libre et le Courrier Français. Ils ont tout trois consacrés au minimum une demi-page pour évoquer ce premier événement wikipédien dans le département, soulignant ma « fid[élité] aux pages de Périgueux » et le fait que je sois « le plus jeune contributeur de la ville ».

Je suis très fier d'avoir pu être présent à cette journée/soirée, d'avoir rencontré toutes ces personnalités et d'avoir pu assister à la conférence de Rémi Mathis. Nous pensons avec le directeur de la bibliothèque recommencer cet événement, où les habitants étaient au rendez-vous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire